Votations & élections

Le PS informe au sujet des votations et élections, avec à l’appui les arguments et recommandations de vote.

Votations du 7 mars 2021

Le congrès du PS du canton de Berne du 3 février 2021 a décidé les consignes de vote suivantes :

  • Non à la loi e-ID
  • Non à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie
  • Non à l'initiative anti-burqa
     
  • La loi sur le commerce et l’industrie
    - Non au projet principale
    - Oui au projet alternatif
    - Question subsidiaire : projet alternatif

Non à plus de travail le dimanche !

2 dimanches par an, ça suffit ! Aujourd’hui déjà, les vendeuses doivent travailler six jours par semaine et deux dimanches par an, avec des horaires souvent très flexibles. Le personnel de vente refuse une extension du travail du dimanche parce qu’il détériore ses conditions de travail.

Le dimanche est un jour de repos ! Le dimanche est consacré aux loisirs et à la détente, ainsi qu’aux activités familiales ou sociales. Le personnel de vente, en majorité des femmes, doit aussi y avoir droit.

Imposer le travail du dimanche, c’est faire un affront au personnel de vente ! Pendant la crise du Corona, les vendeuses ont été considérées comme essentielles et ont reçu beaucoup d’éloges. Le Grand Conseil veut maintenant étendre le travail du dimanche. C’est scandaleux. Les applaudissements ne suffisent pas : le travail des vendeuses doit être revalorisé et non dévalorisé !

La protection dans le commerce de détail est insuffisante ! Dans le commerce de détail, les salaires sont bas et les conditions de travail difficiles. Pour une grande partie des salarié-e-s, il n’existe pas de CCT ni de partenariat social.

Pas de nouvel emploi à la clé ! L’extension du travail du dimanche est un jeu à somme nulle qui se fait sur le dos des employées. Les entreprises ne créent pas de nouveaux emplois et n’augmentent pas leur chiffre d’affaires. Parce que les consommateurs n’ont pas plus d’argent dans leur portemonnaie à dépenser.

Une menace pour le petit commerce ! Les horaires allongés favorisent les supermarchés et les grandes chaînes de magasins. Les petits magasins ne peuvent pas suivre et subissent une pression supplémentaire et inutile.

Plus d’information ici.

voter correctement:

Non au projet du Grand Conseil

Oui au projet alternativ

Croix pour le projet alternatif

NON à la loi sur l’identité électronique

Le Conseil fédéral et le Parlement veulent un changement de système historique : avec la loi sur l’identité électronique, les entreprises privées auront à l'avenir la responsabilité de délivrer le passeport suisse numérique (e-ID) et de gérer des données privées sensibles. Le bureau des passeports de l'État sera remplacé par de grandes banques, des compagnies d'assurance et des entreprises proches de la Confédération.

Plus d'arguments ici.

Non à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie

Chaque heure, une part de la forêt tropicale de la taille de 100 terrains de football disparaît en Indonésie.

Les conséquences de cette déforestation imprudente sont dramatiques : elle mène à l’expulsion de leurs terres, par la force, de familles possédant de petites exploitations, détruit l’habitat des animaux, réduit la biodiversité et entraîne massivement le changement climatique. Selon l’Institut fédéral de recherches sur les forêts, la neige et le paysage, chaque hectare de forêt tropicale défriché libère plus de 170 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. La déforestation est responsable de 15 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Les principaux moteurs de la déforestation sont les énormes plantations de palmiers à huile qui permettent chaque année à leurs propriétaires d’empocher des milliards.

Plus d'informations ici sur le site de campagne.

Non à l'initiative anti-burqa

L'initiative anti-burqa est hypocrite, raciste et contreproductive. Elle vient de la plume d'un parti qui ne cache pas son racisme et son islamophobie et qui piétine les droits des femmes depuis des décennies. L'initiative prétend résoudre un faux problème, met 400 000 personnes musulmanes de Suisse au pilori et attise ainsi le racisme et l'islamophobie. Pour les Femmes* socialistes, c'est clair : nous nous défendons contre le sexisme et le racisme, et nous nous opposons à celles et ceux qui exercent la violence et imposent leurs opinions et leurs idées, indépendamment de leur nationalité, de leur religion ou de leur mode de vie, que ce soit dans la rue, à la maison, au travail ou sur Internet – en bref : #SansException. Nous défendons l'autodétermination et offrons de véritables solutions à de véritables problèmes. Par conséquent, nous disons NON à l'initiative anti-burqa.

Plus d'arguments ici.