Un PS fort pour de nouvelles majorités

Avatar of AdminisAdminis - 06. septembre 2019 - Communiqué de presse

Le PS du canton de Berne entend atteindre 23 % des voix aux prochaines élections fédérales. Le parti aimerait au moins conserver ses six sièges au Conseil national et le siège de Hans Stöckli au Conseil des États. Il faut un PS fort pour ouvrir la voie à de nouvelles majorités au Parlement. Pour une politique solidaire, qui soit centrée sur l’intérêt général.

C’est avec une grande motivation que le PS du canton de Berne se lance dans la course des élections fédérales. Avec ses quatre thématiques, égalité, santé, environnement et travail, le parti démontre une fois de plus que les préoccupations des citoyens lui tiennent à cœur : cela fait des années que le PS traduit ses valeurs sociales et son esprit de solidarité dans ses revendications.

▪          Avec le PS, l’égalité des salaires s’imposera enfin dans la pratique.

▪          Avec le PS, aucun ménage ne déboursera plus de 10 % de son revenu pour payer ses primes d’assurance-maladie.

▪          Avec le PS, la protection du climat sera une réalité, et elle reposera sur des mesures sociales.

▪          Avec le PS, la lutte contre le chômage passera par des mesures efficaces.

Le PS du canton de Berne entend atteindre 23 % des voix aux prochaines élections fédérales, ce qui donnerait un résultat similaire à celui des élections au Grand Conseil en 2018, où il avait repris 3 % des voix. Le PS entend remporter au moins les six sièges qu’il occupait jusqu’à présent au Conseil national. Selon le co-président Ueli Egger, « les chances du PS dans le canton de Berne sont très bonnes. Nous allons confirmer les résultats des élections au Grand Conseil et au moins conserver nos six sièges ».

Pour ce faire, le PS se présente avec une liste Femmes, une liste Hommes, une liste internationale et une liste JS, composées de candidat-e-s connu-e-s, provenant de toutes les régions du canton et au-delà. « Les candidats sont très motivés, et nous sommes bien sûrs curieux de découvrir qui sur la liste Femmes remportera le siège laissé vacant par Margret Kiener Nellen », déclare la vice-présidente Tanja Bauer.

Pour sa campagne, le PS mise aussi bien sur des moyens classiques comme les affiches que sur les nouveaux canaux en ligne. Comme en 2015, le parti contactera un grand nombre de personnes, par le porte-à-porte ou par téléphone, actions qu’il mène d’ailleurs depuis ce printemps déjà.

En ce qui concerne les élections au Conseil des États, le PS se présente avec le conseiller sortant Hans Stöckli. Personnalité fiable, reconnue et expérimentée au Parlement, il dispose d’un vaste réseau et sa réputation dépasse les frontières partisanes. « Hans Stöckli est un battant pragmatique qui aime la proximité avec les gens. Il connaît et aime le canton de Berne et se dévoue corps et âme pour défendre ses intérêts », déclare la co-présidente Mirjam Veglio.

New comment

0 comments