Large comité en faveur de la loi bernoise sur l'énergie

Avatar of Adminis Adminis - 09.01.2019 - Communiqué de presse

Comité "Oui à la loi bernoise sur l'énergie"

La révision de la loi bernoise sur l'énergie est la mise en œuvre logique, sur le plan cantonal, de la Stratégie énergétique 2050 que les Bernoises et les Bernois ont plébiscitée en mai 2017. La loi vise à augmenter l'efficacité énergétique et donc le confort dans les bâtiments, tout en favorisant les énergies renouvelables. La majorité des partis, une grande partie de l'économie, les associations environnementales ainsi que des représentantes et représentants des villes et des communes s'engagent en faveur du OUI à la loi sur l'énergie. Tout comme le Gouvernement et le Grand Conseil, ils sont convaincus que cette loi constitue un moyen pragmatique de garantir un avenir énergétique durable et respectueux du climat.

Le 10 février 2019, les citoyennes et les citoyens du canton de Berne se prononceront sur la révision de la loi bernoise sur l'énergie. Le canton de Berne est un canton progressiste en matière d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables. Il a le potentiel d'en faire plus. Jan Gnägi, président du PBD du canton de Berne, explique: «Avec la nouvelle loi sur l'énergie, le canton de Berne consolide son rôle de pionnier en matière de promotion des énergies renouvelables et d'efficacité énergétique.» A titre d'exemple, le taux d'assainissement énergétique dans le secteur immobilier se monte à 1%, ce qui signifie qu'il nous faudrait cent ans pour assainir toutes les maisons et tous les appartements inefficaces d'un point de vue énergétique. Voilà qui ne va pas aider notre climat! Des mesures complémentaires, simples à mettre en œuvre, mais efficaces sont nécessaires afin de respecter les engagements de l'accord de Paris sur le climat. «C'est pourquoi la loi sur l'énergie s'attèle au domaine où les cantons ont le plus d'influence: l'efficacité énergétique et les émissions de CO2 du parc immobilier. La loi bernoise sur l'énergie, c'est un programme de fitness pour les bâtiments et une contribution importante pour protéger activement le climat», estime Regula Rytz, conseillère nationale et présidente des Verts suisses.

Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation énergétique. Dire OUI à la loi permet d'introduire des normes durables dans le secteur de l'énergie. Si on rénove les bâtiments, on peut économiser sans problème 30 à 40% de leurs besoins énergétiques. Résultat: moins de frais de chauffage et plus de confort tout en ménageant le climat. Nadine Masshard, co-présidente du WWF du canton de Berne et conseillère nationale PS, en est convaincue: «La révision de la loi sur l'énergie est une démarche faisable et judicieuse pour notre canton. Elle contribue à atteindre les objectifs de l'accord de Paris sur le climat.»

Jürg Grossen, conseiller national et président des Vert'libéraux suisses, est persuadé que la loi est réalisable: «Grâce à la technologie et à la numérisation, il est possible d'améliorer de façon substantielle l'efficacité énergétique en général et électrique en particulier. En outre, les panneaux photovoltaïques sur les toits et les façades sont devenus plus esthétiques et plus rentables ces dernières années.» Peter Flück, député PLR et entrepreneur: «Berne offre quantité d’énergies renouvelables qu’il s’agit d’exploiter. Rien qu’avec l’énergie solaire sur nos toits, on pourrait, dans l’Oberland-Est, couvrir 62% de nos besoins en électricité.» La loi instaure une planification sûre, fixe des dispositions uniformes sur le plan national et diminue la bureaucratie. «La loi encourage des investissements qui bénéficieront directement aux entreprises et PME bernoises. Elle crée ainsi des places de travail et promeut l'économie locale», assure Jan Remund, président d’Energies nouvelles Berne. Elle permet aussi d'utiliser moins d'énergie fossile et favorise les sources d'énergie locales et renouvelables. La loi rend Berne indépendant des importations de mazout et de gaz de l'étranger. Reto Nause, PDC, chef de la Direction de l'énergie de la Ville de Berne, détaille les avantages que la loi a également pour les villes: «La révision de la loi sur l'énergie aide les villes à mener à bien leur engagement de remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables et donc de mettre en place l'infrastructure nécessaire. Cette loi nous donne des assurances en termes de planification et d'investissements.»

«La population s'est prononcée en faveur d'un avenir durable. C'est maintenant aux propriétaires de verser leur contribution. Il est faux de penser que cela se fera, même sans la loi, ainsi que le prétend l'APF», souligne Daniel Gassmann, président d'HabitatDurable Mittelland. La technique moderne augmente les possibilités d'économies d'énergie au sein du parc immobilier tout en maintenant les coûts raisonnables. Remplacer une source d'énergie inefficace arrivée en fin de vie comme un chauffage au mazout par un chauffage fonctionnant avec des énergies renouvelables est rentable à long terme: la consommation d'énergie, donc les frais de chauffage diminuent. C'est d'autant plus judicieux que le prix des énergies fossiles augmente. Kornelia Hässig, députée PS, complète: «Il est crucial que les locataires puissent supporter les assainissements énergétiques. C'est le cas avec la nouvelle loi, puisque les appartements assainis seront nettement plus confortables et les coûts énergétiques plus bas.»

New comment

0 comments