Le canton de Berne a besoin de retrouver une majorité de gauche !

Avatar of Adminis Adminis - 03. février 2021 - Communiqué de presse

Le PS du canton de Berne a adopté sa stratégie pour les élections au Conseil-exécutif 2022 lors de son congrès en ligne. Le parti entend récupérer la majorité au gouvernement cantonal. Pour y parvenir, le PS s’alliera comme d’habitude avec les Vert-e-s pour unir les forces de gauche. Les délégués ont aussi décidé des consignes de vote en vue des votations du 7 mars.

Le PS du canton de Berne entend récupérer la majorité au gouvernement cantonal. Le congrès en ligne du 3 février 2021 a donc adopté la stratégie du parti pour les élections au Conseil-exécutif 2022. Au cours de ces cinq dernières années, le Conseil-exécutif, dominé par le camp bourgeois, a fait fi de la population bernoise et a bien vite subi des échecs sur des objets de votations comme la loi sur les impôts ou celle sur l’aide sociale. « Les habitants du canton ne veulent ni de programmes de démantèlement ni de baisses d’impôts en faveur des grandes entreprises », déclare le coprésident du parti, Ueli Egger. « En cette période de crise du coronavirus tout particulièrement, le canton doit offrir un meilleur soutien aux personnes directement touchées et réaliser davantage d’investissements pour la population. Il faut donc que la gauche remporte à nouveau la majorité ! »

Pour retrouver la majorité au gouvernement, il faut que la gauche unisse ses forces. Comme lors des élections précédentes, le PS entend présenter un ticket rose-vert avec trois candidatures socialistes et une candidature verte. L’expérience acquise lors des élections précédentes au Conseil-exécutif montre que c’est lorsqu’elle présente une équipe solide et compacte, sans se disperser, que la gauche est le plus susceptible de gagner. « Notre principal objectif est d’obtenir la majorité au Conseil-exécutif », insiste la coprésidente du parti, Mirjam Veglio. « Nous n’y parviendrons que si nous persévérons dans la stratégie consistant à unir nos forces et à présenter les meilleures candidatures. Nous n’allons pas faire d’expérimentation et risquer de mettre en danger notre objectif. »

Les délégués ont aussi décidé des consignes de vote en vue des votations du 7 mars. Le congrès du PS du canton de Berne rejette la prolongation des heures d’ouverture des magasins. Cette libéralisation ne fera que porter préjudice au personnel du commerce de détail et entraînera la perte des petits magasins. Au projet principal, le PS préfère la proposition subsidiaire, qui se limite à une meilleure protection des jeunes en ce qui concerne les e-cigarettes, et recommande donc le oui à la question subsidiaire. Le congrès rejette en outre les trois objets fédéraux, à savoir la loi e-ID, l’initiative anti-burqa et l’accord de libre-échange avec l’Indonésie.

New comment

0 comments