Départ de Christian Bachmann et arrivée de Vinzenz Binggeli au Grand Conseil

Avatar of Adminis Adminis - 17. mars 2021 - Communiqué de presse

Le groupe PS-JS-PSA au Grand Conseil a pris connaissance avec regret du retrait du député au Grand Conseil Christian Bachmann. Professeur au gymnase et originaire de Nidau, Christian représentait le PS au parlement cantonal depuis sept ans. C’est Vincenz Binggeli, de Bienne, qui lui succédera.

Avec le départ de Christian Bachmann, le groupe PS-JS-PSA perd un membre réfléchi et critique. Depuis septembre 2013, il s’est surtout engagé pour des questions éducatives et énergétiques au sein du Grand Conseil. Il a également représenté dès 2014 le PS à la Commission des institutions politiques et des relations extérieures (CIRE) et à partir de 2018 à la Commission de rédaction. Il a remporté un très grand succès en 2019 en faisant adopter une motion interpartis pour l’échange des données financières au niveau national. Christian Bachmann souhaite maintenant prendre du recul et laisser sa place à des forces plus jeunes. Il se félicite de son passage au Grand Conseil et déclare : « Il est fascinant de voir où et par qui sont prises les décisions qui concernent le canton et de pouvoir y contribuer personnellement. Faisant partie de la minorité, ce n’était pas toujours facile au Grand Conseil. Le travail en commission était beaucoup plus satisfaisant. Les discussions et les décisions y étaient plus objectives. Le temps que j’ai passé au Grand Conseil a été une grande expérience pour moi ! » Le groupe PS-JS-PSA remercie Christian Bachmann pour son engagement et lui adresse ses meilleurs vœux pour l’avenir.

C’est Vincenz Binggeli, de Bienne, qui lui succédera. Vincenz est membre du comité directeur du canton de Berne et reste coprésident de la JS du canton de Berne jusqu’à la fin de l’année. Il prépare un master en économie à l’université de Fribourg en parallèle à son travail à la fromagerie d’Erlach. Vincenz a déjà pu se forger une expérience du travail parlementaire et en commission dans son ancien lieu de résidence, Lyss, où il s’est en particulier engagé pour un traitement décent des réfugiés, une offre attrayante pour les jeunes et les jeunes adultes et une politique climatique durable. Il se réjouit désormais de s’impliquer au niveau cantonal : « Je suis indigné, mais aussi motivé. Indigné face aux injustices et aux rapports de force au sein du canton. Motivé parce que je sais que par notre travail politique nous sortons des gens de la pauvreté et nous contribuons à mener le canton sur la voie d’un avenir durable. »

New comment

0 comments