Forte majorité pour un congé parental

Avatar of Adminis Adminis - 23. novembre 2022 - Communiqué de presse

Une forte majorité de la population (77 %) est favorable à l’introduction d’un congé parental dans le canton de Berne. C’est ce que montre une étude représentative récente réalisée par le Bureau Bass. Globalement, une nette majorité des personnes interrogées estime que des mesures sont nécessaires en matière de congé parental et de garde des enfants. 

Une grande partie de la population bernoise estime que des mesures sont nécessaires en matière de congé parental et de garde des enfants. C’est ce que montre une étude représentative récente réalisée par le Bureau Bass. Selon ce sondage, 77 % des participants se déclarent en faveur de l'introduction d’un congé parental, et qu’ils sont nombreux à penser que la garde des enfants nécessite davantage d’attention. Deux tiers d’entre eux souhaitent plus de soutien pour les familles avec enfants, des services de garderie plus abordables et plus flexibles et le développement de l’offre au niveau préscolaire.

Au printemps 2021, le Comité pour un congé parental cantonal conduit par le PS du canton de Berne a déposé son initiative avec près de 20’000 signatures. L’initiative pour un congé parental demande l’introduction d’un congé parental de 24 mois qui viendrait s’ajouter aux congés de maternité et de paternité fédéraux. Les expériences d’autres pays montrent qu’un véritable congé parental permet de renforcer la relation entre les parents et l’enfant, de mieux concilier la famille et le travail et de favoriser l’égalité entre les hommes et les femmes. De plus, au vu de la pénurie croissante de personnel qualifié, le congé parental s’avère plus actuel et important que jamais.

Maurane Riesen, membre du comité d’initiative et vice-présidence du PS du canton de Berne déclare : « L’étude représentative du Bureau Bass confirme que l’introduction d’un congé parental cantonal a les faveurs d’une forte majorité de la population. D’une manière générale, les Bernois et les Bernoises souhaitent plus de soutien en matière de garde des enfants. » David Stampfli, membre du comité d’initiative et député au Grand Conseil, ajoute que « la pénurie de main-d’œuvre qualifiée est le principal argument avancé dans l’étude qui plaide en faveur d’un congé parental. Vu la situation actuelle, ce n’est guère étonnant. Si le canton de Berne et l’économie bernoise ne veulent pas se laisser distancer, le moment est venu d’introduire un congé parental. »

New comment

0 comments