Hervé Gullotti et Anna Tanner, nouveaux vice-présidents

Avatar of Adminis Adminis - 04. novembre 2020 - Communiqué de presse

Lors de son congrès en ligne, le PS du canton de Berne a élu deux nouveaux vice-présidents. Il s’agit d’Hervé Gullotti de Tramelan et d’Anna Tanner de Bienne. L’assemblée des délégués a également pris congé des deux vice-présidents sortants Margrit Junker et Cédric Némitz. De plus, les délégués ont recommandé d’accepter les deux objets fédéraux du 29 novembre 2020.

Lors de son congrès en ligne du 4 novembre, le PS du canton de Berne a élu ses deux nouveaux vice-présidents en les personnes d’Anna Tanner et d’Hervé Gullotti. Ils succèdent à Margrit Junker et à Cédric Némitz, qui se retirent. Originaire de Tramelan, Hervé Gullotti prendra la présidence du Grand Conseil en juin 2021. Marié et père de deux enfants, cet historien de 47 ans travaille comme secrétaire communal à Tramelan. Donner une voix aux habitants de la partie francophone du canton et renforcer le bilinguisme lui tient très à cœur. De plus, il souhaite maintenir et poursuivre le développement de l’État providence. Il entend s’engager particulièrement pour les personnes avec un revenu modeste. Conseillère communale à Bienne, Anna Tanner est la spécialiste « genre » du comité directeur du canton de Berne depuis mars 2019. Âgée de 31 ans, elle travaille comme conseillère spécialisée dans l’aide aux victimes au foyer pour femmes de Berne tout en poursuivant un master en travail social. En sa qualité de travailleuse sociale, elle attache une grande importance à son engagement envers les plus faibles de la société. De plus, elle souhaite mettre à profit son expérience de coordinatrice de la grève des femmes à Bienne pour renforcer les liens du parti avec les mouvements sociaux.

L’assemblée des délégués a également pris congé des deux vice-présidents sortants Margrit Junker et Cédric Némitz. Tous deux ont fortement marqué le parti au cours de ces dernières années. En sa qualité de membre de la Commission de la santé et des affaires sociales au Grand Conseil, Margrit Junker était très engagée dans la politique sociale, avec pour succès majeurs de son mandat la révision de la loi sur l’aide sociale ainsi que les élections au Grand Conseil de 2018. Biennois francophone, Cédric Némitz représentait en particulier les intérêts des membres francophones. Que le parti vive et cultive le bilinguisme a toujours été son cheval de bataille. Ce natif du Jura bernois s’est aussi beaucoup investi pour le rapprochement de la gauche dans cette région.

Par ailleurs, le congrès a élu Marcel Steinmann au poste resté vacant au sein de la commission de gestion interne au parti. Les délégués ont ensuite décidé des consignes de vote en vue des votations du 29 novembre 2020. Ils ont accepté à très nettement l’initiative Entreprises responsables ainsi que l’initiative contre le commerce de guerre.

New comment

0 comments