Pas de durcissement cantonal pour les cas de rigueur

Avatar of Adminis Adminis - 22. janvier 2021 - Communiqué de presse

Le Parti socialiste du canton de Berne se réjouit de pouvoir à nouveau déposer dès aujourd'hui des demandes pour des cas de rigueur. Cependant, le PS n'est pas d'accord avec le fait que le canton de Berne durcit les exigences fédérales et exige un chiffre d'affaires minimum de 100 000 francs. Le PS demande donc au gouvernement cantonal, dans une motion urgente, de modifier immédiatement l'ordonnance et d'autoriser les demandes jusqu'à un chiffre d'affaires minimum de 50 000 francs.

Le Parti socialiste du canton de Berne se réjouit de pouvoir à nouveau déposer dès aujourd'hui des demandes pour des cas de rigueur. De nombreuses entreprises et leurs employés ont un besoin urgent de ce soutien. Cependant, le PS du canton de Berne est déçu que le Conseil exécutif ait durci les exigences fédérales et exige un chiffre d'affaires minimum de 100 000 francs au lieu de 50 000 francs.

La députée PS de Schwarzenburg et auteure de la motion Sarah Gabi Schönenberger déclare : "C'est une bonne chose que le gouvernement cantonal ait agi rapidement pour que les personnes touchées aient accès à une aide d'urgence dès que possible. Mais il n'est pas opportun qu'il réduise délibérément l'aide aux personnes en difficulté dans ce domaine pour une proportion non négligeable des travailleurs indépendants. Les microentreprises et les indépendants à faible revenu en particulier sont déjà exposés à de plus grandes difficultés dans des circonstances normales et souffrent particulièrement de la crise pandémique ».

Souvent ces entreprises permettent de compléter le bas revenu d’une famille. La perte de salaire actuelle est en partie couverte par l'indemnisation du chômage partiel ou, dans le cas des indépendants, par l’APG. Le Conseil exécutif part du principe que si le chiffre d'affaires est inférieur à 100 000 francs, il s'agit tout au plus d'une activité secondaire et les coûts fixes sont également extrêmement faibles. Toutefois, cela n'est pas vrai dans tous les cas ; même avec un chiffre d'affaires inférieur à 100 000 francs, il peut y avoir une contribution substantielle au revenu principal et les coûts fixes ne sont pas toujours fondamentalement bas, selon le domaine de l'activité indépendante. Le PS du canton de Berne demande donc au Conseil gouvernemental, par une motion urgente, de modifier immédiatement l'ordonnance et d'autoriser les demandes jusqu'à un chiffre d'affaires minimum de 50 000 francs.

New comment

0 comments