Le canton doit maintenant mettre en œuvre rapidement l’initiative sur les soins infirmiers !

Avatar of Adminis Adminis - 28. novembre 2021 - Communiqué de presse

Le PS du canton de Berne se réjouit vivement de l’acceptation de l’initiative sur les soins infirmiers. Il s’agit maintenant de la mettre en œuvre rapidement. Il convient de prendre des mesures immédiates, y compris au niveau cantonal, pour améliorer les conditions de travail dans la santé dans notre canton. Le PS du canton de Berne demande ainsi plus de moyens pour lutter rapidement et activement contre la pénurie de personnel, notamment avec des salaires équitables.

Le PS du canton de Berne se réjouit vivement de l’acceptation de l’initiative sur les soins infirmiers. Le peuple a clairement fait savoir que les applaudissements ne suffisent pas. Les soignants assument de grosses responsabilités ; ils doivent obtenir des salaires équitables et disposer de suffisamment temps pour s’occuper des patients. Des soins de qualité requièrent du personnel en suffisance et de bonnes conditions de travail. « Le personnel a besoin de bonnes conditions qui leur permettent de prodiguer des soins humains et de concilier la famille et le travail », déclare Manuela Kocher, vice-présidente du PS du canton de Berne.

C’est aux cantons qu’il incombe maintenant de mettre en manœuvre concrètement cette initiative, car de nombreuses mesures visant à améliorer les conditions de travail relèvent de leur compétence. Le PS du canton de Berne demande donc au Conseil exécutif qu’il s’attèle immédiatement à cette tâche. La situation du personnel de santé doit s’améliorer, et vite. Les hausses de salaires dans les homes, les soins à domicile et d’autres organismes subventionnés peuvent être supportées par le budget cantonal. Le groupe PS-JS-PSA demande donc, comme première mesure immédiate, que lors de la session d’hiver, des moyens financiers suffisants soient enfin accordés aux employés des EMS et des soins à domicile et que les écarts de rémunération de ces dernières années soient comblés. « La rémunération du personnel de santé a longtemps été le parent pauvre des débats du Grand-Conseil », déclare la vice-présidente Tanja Bauer. « Il est temps que cela change pour qu’il y ait immédiatement de réelles améliorations des conditions de travail et des salaires. »

De plus, le groupe PS-JS-PSA dépose une motion sur le manque de personnel dans les soins. Le canton doit présenter les mesures qu’il entend mettre en place pour lutter contre cette pénurie. Des services sont actuellement fermés dans la plupart des hôpitaux et centres psychiatriques faute de personnel. Selon la députée au Grand Conseil Meret Schindler, « il est de la responsabilité du canton de mettre en œuvre rapidement cette initiative. Plutôt que d’attendre que la Confédération agisse et de continuer à faire patienter les soignants, le canton doit maintenant se montrer proactif en mettant rapidement en place des mesures pour remédier à la pénurie de personnel. »

New comment

0 comments